• Pren ceste rose

     

     

     

     


     

     

    Pren ceste rose, aimable comme toy,
    Qui sers de rose aux roses les plus belles,
    Qui sers de fleur aux fleurs les plus nouvelles,
    Dont la senteur me ravit tout de moy.
    Pren ceste rose, et ensemble reçoy
    Dedans ton sein mon cœur, qui n'a point d'ailes
    Il est constant, et cent playes cruelles
    N'ont empesché qu'il ne gardast sa foy.
    La rose et moy differons d'une chose :
    Un soleil void naistre et mourir la rose;
    Mille soleils ont vu naistre m'amour,
    Dont l'action jamais ne se repose.
    Ha ! plut à Dieu que telle amour, éclose
    Comme une fleur, ne m'eust duré qu'un jour !

     

    Pierre de Ronsart

     

     


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :